Marie-Martine***

LTMM

Les Toiles de Marie-Martine

 

 

Marie-Martine

26100 ROMANS SUR ISERE

 

      Téléphone

00 33 (0)6 75 499 200

 

lestoilesdemariemartine

@gmail.com

 

Siret : 377 506 563 00073

MDA PB33808

Chers Clients, Amis et Collectionneurs, les tarifs sont communiqués sur simple demande et quelques toiles sont en vente sur les

 

SITES VENDEURS :

 

 

https://www.artmajeur.com/fr/member/marie-martine

 

https://www.etsy.com/fr/shop/LTMMCreations?ref=search_shop_redirect

 

https://fr.artprice.com/place-de-marche/manage/online#!?page=1&order_by=updated_at&order=desc

 

 

 

 

Suivez-moi sur INSTAGRAM et HOUZZ !

lestoilesdemariemartine sur Romans-sur-Isère, FR sur Houzz
© Copyright 
Pour information, toute organisation, association, organisme professionnel, professionnel indépendant utilisant une copie de mes oeuvres (destinée à un usage professionnel ou allant à l'encontre de la loi) sera poursuivi selon la loi en vigueur.

Je suis à votre écoute pour toute demande d'utilisation des photos de mes Toiles sur simple demande par mail :

contact@lestoilesdemariemartine.fr

 

Les Toiles de Marie-Martine

 

 

Classification : A200-A240-B140-B150-B178-C140-D110-D115

Le texte explicatif associé à chacun des quatre critères analysés (A - formalisme, B - matérialité, C - investissement, D - communication) positionne l'oeuvre de l'artiste dans l'histoire de l'art en rappelant éventuellement les courants artistiques auxquels elle se rattache, ou les noms des artistes illustres s'étant exprimés dans une approche voisine.

 

A : FORMALISME
Le premier critère porte sur le formalisme de l'œuvre : que voit-on quand on regarde une œuvre, quel type de formalisation se donne à voir de prime abord ? Est-ce plutôt abstrait, plutôt figuratif, plutôt..., etc (classé du plus "abstrait" au plus "réaliste").?

A200 : Abstrait non construit / "Informel", gestuel
du plus "Lyrique" au presque "scriptural", le geste entre ex-pression interne, marque d'une ipséité, et tentative de communication (J.Pollock Hans Hartung, Franz Kline, Georges Mathieu, Jean Messagier, …).

A240 : Allusif, inclusion de figures (ou d'objets réels) dans l'abstrait
Figurations plus ou moins réalistes, plus ou moins importantes, mais toujours en tant que détails dans un ensemble restant globalement abstrait (Fernand Léger, Jan Voss, Antoni Tàpies, W. De Kooning, les "combine paintings" de R. Rauschenberg, ...).

 

B : MATERIALITE
Le second critère porte sur la matérialité de ce qui est donné à voir. S'agit-il de pur concept, de jeu de matières, d'objet détourné etc. (classé du plus "immatériel" au plus "réel") ?

B140 : en matérialité non structurée avec prééminence des couleurs
par leur force intrinsèque (Mondrian, ... ), leur symbolisme historique, social (El Lissitzky, ...), etc., les couleurs sont ici le plus important.

B150 : en matérialité non structurée avec prééminence des matières
par leur épaisseur, leur composition ou leur travail architectonique (comment les matières sont "bâties"), les matières sont ici le plus important (J. Fautrier, J. Dubuffet, J.P. Riopelle, les objets peints de Bertrand Lavier, ...).

 

C : INVESTISSEMENT CORPS / ESPRIT
Le troisième critère porte sur « l'investissement » de l'artiste dans son oeuvre. Avec quel ratio Corps / Esprit, l'artiste s'investit-il dans son oeuvre ? Classé du plus "intellectuel" (p.ex. "l'Art Conceptuel", ...) au plus "physique" (p.ex. le "Body Art", ...).

C140 : plus vers l'intellectualité / l'essence, travail intérieur axé plus vers le fantasmatique
fantasmes de tous ordres, qu'ils soient sexuels, sociaux, religieux ou tous autres, du moment qu'ils sont "formellement" maitrisés (de Georgia O'Keeffe à Annette Messager, en passant par Clovis Trouille, ...).

 

D : COMMUNICATION
Le quatrième critère porte sur l'aspect « communication » : L'artiste a t-il une volonté délibérée de communiquer à travers ses oeuvres un message quelconque ? (classé du plus "spiritualiste" au plus "sociétal").

D110 : via le signifié avec des spiritualités diverses, ou du religieux moins marqué
(de Barnett Newman à Mark Rothko, de Roman Opalka à Arnulf Rainer, ...).

D115 : via le signifié en narrations ou symboliques diverses qu'elles soient
allégoriques, métaphoriques (les matériaux de J. Beuys, ...), analytiques (les "suites de Fibonacci" de Mario Merz, ou celles de Robert Filliou, ...), critiques (de Henri Cueco à Hans Haacke ou Guillaume Bijl, ...).

 

Réalisation : Critique et Historien d'Art : Francis Parent

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Marie Martine - Tous droits réservés à l'artiste

Appel

Email

Plan d'accès